La petite envie de Gros-Lapin

BADESCU Ramona, DURAND Delphine

Gros Lapin a une petite envie, toute rose et bouclée ; elle gambade, joue à cache-cache, bat le tempo et …lui échappe toujours. Les amis de Gros Lapin ont eux aussi des envies, différentes, qu’ils aimeraient partager. Au fur et à mesure de ces rencontres, Gros Lapin voit sa petite envie aller de l’avant et s’accessoiriser : quelque chose se précise …  Après le problème gluant et gris qui le suit partout (Gros Lapin, NB juin 2007), voici à nouveau Gros Lapin avec, cette fois, une envie qui le pousse en avant. Bien plus réjouissant ! L’envie personnifiée, petite boule rose, mène le bal, avance d’une page à l’autre, déterminée. Gros Lapin, lui, est sans cesse contrarié par les envies des autres qui débarquent chez lui. L’album se joue sur la lutte entre les intrus et la petite envie. Envie de quoi ? D’être seul, tranquille ? L’épilogue joyeux satisfait tout le monde. Les personnages expressifs évoluant dans un décor années 60 viennent au secours d’un texte amusant mais dont le double cheminement de la petite envie et des personnages n’est peut-être pas simple à comprendre. (M.-F.L.-G. et A.-M. R.)