La nuit lumineuse

SJ√ĖBERG Lena

La nuit on observe la Lune, les √©toiles parfois, des √©toiles filantes ou des aurores polaires. Quand l’oeil est accoutum√© √† l’obscurit√©, c’est tout un monde de luminosit√©s qui s’offre √† lui : les yeux brillants munis de r√©flecteurs de certains nocturnes, mousse, champignons luminescents et vers luisants et m√™me – abondants dans le folklore, feux follets et foudre en boule comme dans Tintin. Le monde du silence n’est pas en reste : gr√Ęce aux UV on peut admirer les couleurs vives des poissons, crustac√©s et mollusques. Il s’agit d’attirer un partenaire, d’effrayer un ennemi ou tout simplement de trouver sa nourriture plus facilement. Sur terre l’homme a r√©pandu la lumi√®re √† profusion toujours plus dense et plus intense au risque de perturber les cycles du vivant : plantes, animaux et humains.¬†¬†Les fonds sombres sont de rigueur – noir, gris, bleu profond. Le choix de l’illustration en couleur ne donne¬† cependant pas toujours force √† la lumi√®re et les aurores sont bien ternes sur papier mat. Ce documentaire instructif, riche en d√©couvertes, risque de para√ģtre r√©barbatif. 10 ans. (R.F.)¬†