La horde

GRIMBERT Sibylle

Gana√ęl, jeune d√©mon, s’introduit dans le corps de Laure, dix ans, pendant ses vacances √† la campagne. Progressivement, il fait connaissance avec la soci√©t√© des humains et avec sa proie, de l’int√©rieur. Il se prend d’affection pour elle, mais il a une mission √† accomplir. Alors quand elle ren√Ęcle √† l’√©couter, trop occup√©e par les jeux avec ses copines, il commence √† lui faire peur, puis √† la tenter. Mais il n’est pas facile de doser ses effets…¬†¬†Ce roman fantastique original propose, √† travers cette histoire de possession d√©moniaque trait√©e avec peu d’effets sp√©ciaux, une observation fine des relations, des sentiments, des r√©actions des humains ainsi que des jeux et aspirations enfantins. Le d√©mon est le narrateur, √† la fois l√©g√®rement na√Įf et ironique ; son lien avec sa proie est complexe, entre manipulation et s√©duction. Pour assurer son pouvoir, il d√©truira en elle ce qui en faisait son attrait √† ses yeux. En filigrane, il est question du libre-arbitre, de la peur, de la jalousie et de l’avidit√©, des relations de pouvoir, et in fine de ce qui fait la saveur de la vie humaine. Dommage que ce roman bien √©crit, prenant, reste c√©r√©bral et froid, distillant un charme v√©n√©neux. (M.D. et J.G.)