La girafe et le sablier

DEPAULIS Marie-Laure

La girafe occupe son temps √† mesurer la douceur de l’air. Elle court, bouche ouverte, sans penser √† rien si ce n’est une cartographie complexe et d√©taill√©e de l’air. Le sablier, lui, ne sait compter que jusqu’√† un. Impossible alors de mesurer le temps. Son r√™ve, c’est de voler ! La rencontre entre les deux se fait √† l’aveugle, la girafe avalant le sablier. Chacun, ayant honte de ce qu’il est, s’invente une personnalit√© et s’enfonce dans ses mensonges.¬†¬†L’histoire, un peu complexe, est un bel hommage au temps, qu’il faut cesser de mesurer pour pouvoir le savourer. Elle analyse aussi des sentiments tels que la honte, la m√©fiance et la peur de l’inconnu. Le texte est agr√©ment√© de photographies de fresques r√©alis√©es sur un mur. L’image est donc parfois terne et le texte plus difficilement lisible. Bien que le format du livre, avec de nombreux pliages √† manipuler, oblige √† la proximit√©, l’illustration prend toute son ampleur lorsqu’elle est regard√©e de loin et dans son int√©gralit√©. (L.L.-D.)