La Fuite. (Sept balles pour Oxford ; 3.)

ZENTNER Jorge, MONTECARLO, QUINTANILHA Marcello

Cette s√©rie souffre toujours d’une quote-part excessive de texte mais ne manque pas d’int√©r√™t par son graphisme r√©aliste, facile d’acc√®s, et surtout un h√©ros aux caract√©ristiques inhabituelles : Oxford, un vieux policier √† la retraite qui a promis √† sa femme sur son lit de mort qu’il la rejoindrait le jour o√Ļ son pistolet aurait √©t√© vid√© de ses sept balles. Chaque √©pisode est l’occasion d’un coup de feu (Cf. La perle ; 2, N.B. ao√Ľt-sept. 2004). Celui-ci est tir√© par accident lors d’un moment de patinage sur la glace et blesse Tonny Schiaffino, le fils d’un de ses amis, un maffieux d√©c√©d√©, qui sollicitait l’aide d’Oxford. Le vieux policier utilise les capacit√©s d’un m√©dium pour tenter de renouer le contact avec le bless√© plong√© dans le coma‚Ķ Parall√®lement, l’√©pisode est lard√© d’un long flash-back qui r√©v√®le comment, √† l’√©poque hippie, Oxford fit la connaissance de sa ma√ģtresse Irini.

Une foultitude de personnages √©volue tout autour du policier, l’entourant de leur affection, justifiant finalement le texte surabondant. Contrairement aux tomes pr√©c√©dents, cet √©pisode s’ach√®vera dans le prochain volume.