La Dame de Blackingham.

VANTREASE Brenda

Lady Kathryn, veuve d’un mari d√©test√© et m√®re de deux gar√ßons jumeaux ador√©s, r√®gne au XIVe si√®cle sur son domaine de Blackingham, pr√®s de Norwich. Elle y accueille Finn, un enlumineur de talent, accompagn√© de sa fille, requis par l’abbaye voisine en vue de commandes futures. L’Angleterre est alors secou√©e par de graves troubles religieux opposant l’√Čglise romaine, fid√®le au latin, aux premiers partisans de la traduction des √Čcritures saintes en langue vulgaire. Sur ce fond d’agitations, historiquement exact, l’auteur met en sc√®ne les chaudes et tumultueuses amours entre la belle veuve et son h√īte, les aventures scabreuses de ses fils, entra√ģnant poursuites, meurtres, vengeances, incendies, r√©voltes‚Ķ

Trente-deux chapitres, aux titres joliment calligraphi√©s, intriguent le lecteur par leur agressivit√© envers l’√Čglise officielle du temps et les rapports difficiles entre juda√Įsme et christianisme. Beaucoup de bavardages et d’invraisemblances n’alt√®rent pas totalement l’int√©r√™t du th√®me √©voqu√© dans ce premier roman √©chevel√©, √©crit par une Am√©ricaine croyante et convaincue.