La condition des crabes (La marche du crabe ; 1)

PINS Arthur de

Sur les rivages de l’estuaire de la Gironde vit le cancer simplicimus vulgaris, ou crabe carr√©, dont la particularit√© est de ne pouvoir modifier sa trajectoire. Il est condamn√© √† marcher de droite √† gauche et de gauche √† droite, toujours sur la m√™me ligne. Autant dire que les rencontres entre cong√©n√®res sont rares, et la reproduction probl√©matique. Ces malheureux, dans leur solitude, n’ont m√™me jamais eu l’id√©e de se donner des noms. Si certains acceptent leur sort sans broncher, d’autres aimeraient bien prendre leur destin en main. Comment¬†? Le hasard d’une rencontre, un peu de r√©flexion et de l’audace et c’est parti pour une aventure nouvelle, voire r√©volutionnaire, sous la menace constante des tourteaux et des humains aux enfants arracheurs de pattes.

 

Imaginer une histoire avec de tels h√©ros (dont l’existence, pr√©cisons-le, n’est pas prouv√©e scientifiquement), il fallait oser¬†! Cette BD en trois tomes est inspir√©e d’un court-m√©trage d’animation en noir et blanc abondamment prim√©, La r√©volution des crabes, r√©alis√© par l’auteur en 2004. Le sc√©nario s’est enrichi de personnages et de p√©rip√©ties in√©dites, et le r√©sultat est un d√©lice¬†: humour caustique, interrogations existentielles, aventures √©chevel√©es, suspense… Les diff√©rents aspects de l’histoire, les d√©m√™l√©s respectifs des humains et des crabes, sont soigneusement articul√©s. Le graphisme sur ordinateur lisse, fin et √©l√©gant d’Arthur de Pins, la colorisation tout en nuances, ajoutent leur charme √† un sc√©nario d√©jant√© o√Ļ se m√™lent crabes m√©lomanes (par la force d’une trajectoire les menant sur une guitare √©chou√©e), reporters animaliers lass√©s de l’Afrique (guetter un lion des heures dans la savane, quel ennui¬†!), dirigeant de Greenpeace en vacances (bient√īt d√©rang√© par un projet de pipeline dans la Gironde), tourteaux dans le r√īle de gros balaises aux m√©thodes maffieuses, et hu√ģtres stupides. Et l’on s’attache irr√©sistiblement √† ces bestioles vuln√©rables, avec leurs aspirations si humaines, leurs grands yeux expressifs et leurs pattes extensibles.