La coloc

BLONDEL Jean-Philippe

Trois lyc√©ens de premi√®re d√©cident de vivre en colocation afin d’√©viter l’internat. Romain le litt√©raire, R√©mi le geek fort en maths et Maxime le beau gosse ne se connaissent pas. La conqu√™te de l’autonomie n’est pas √©vidente! Les al√©as du quotidien g√©n√®rent quelques frictions entre eux. Petit √† petit le trio s’attache √† ce mode de vie, l’amiti√© se fortifie. Mais en janvier, Maxime avoue qu’il a s√©duit Pauline, la petite amie de Romain. Il quitte les lieux…

Romain, le narrateur, entre en terminale litt√©raire et raconte avec sinc√©rit√©, candeur et force d√©tails les √©v√®nements de l’ann√©e √©coul√©e. Dans de courts chapitres, il brosse avec un regard aiguis√© les portraits crois√©s d’adolescents qui n’ont pas grand chose en commun et sont confront√©s aux tracas de la vie quotidienne. Le ressenti des √©tats d’√Ęme des lyc√©ens √† un √Ęge charni√®re est psychologiquement bien vu. En filigrane, le r√©cit aborde les probl√®mes conjugaux des couples parentaux, accentuant les difficult√©s des jeunes pour trouver leur √©quilibre. Dans la deuxi√®me partie du roman, la d√©couverte d’une grosse somme d’argent l√©gu√©e par la grand-m√®re du h√©ros ajoute au r√©cit un suspense peu cr√©dible. Ce roman initiatique au d√©nouement positif est parfois r√©p√©titif. (F.C. et A.D.)