La Chapelle Ajax.

LADJALI Cécile

Ajax, apr√®s avoir fauch√© des passants sur la route, lance sa DS du haut de la falaise et, entre ciel et mer, voit d√©filer sa vie. Chauffeur de taxi, il vit dans la cit√© Pers√©phone avec sa femme Tecmesse, a des ma√ģtresses et pour remplir le vide de sa vie monotone devient peintre et architecte et r√©alise son chef-d’oeuvre : une chapelle. Guid√© par son ange gardien Ingeb√∂rg, il voyage √† Berlin, New York puis en Crim√©e o√Ļ il fera la rencontre d’Ariel, l’enfant qu’il n’a pas eu et qu’il adoptera. L’intensit√© particuli√®re de ce roman s’amplifie chapitre apr√®s chapitre. En entra√ģnant avec lui le lecteur dans le suicide d’Ajax, l’auteur juxtapose, dans un m√™me temps suspendu, la vie du peintre et ses errances pour aboutir √† son chef-d’oeuvre et les tableaux qui se fixent dans la ¬ę toile ¬Ľ du pare-brise.¬†Apr√®s Les Souffleurs (NB ao√Ľt-septembre 2004) qui avaient pour th√®me le th√©√Ętre, C√©cile Ladjali, dans ce deuxi√®me roman, √† la pens√©e et l’√©criture tr√®s sophistiqu√©es, s’inspire de la mythologie grecque et de la d√©marche picturale de Mark Rothko.