Konbini

MURATA Sayaka

Keiko Furukura, qui s‚Äôadapte mal √† la vie en groupe, trouve √† dix-huit ans son bonheur comme employ√©e dans une sup√©rette, le konbini. Sa journ√©e est rythm√©e par le briefing du matin, r√©p√©titif et contraignant, le rangement r√©fl√©chi des rayons et la mise en place des promotions du jour. Cet emploi partiel devient le pilier de sa vie solitaire pendant dix-huit ans, mais l‚Äôarriv√©e d‚Äôun nouvel employ√©, paresseux et peu respectueux des autres, remet en cause l‚Äô√©quilibre de la jeune femme.¬†¬†¬†Sayaka Murata d√©voile par touches d√©licates un pan du mode de vie japonais, si diff√©rent du n√ītre. La moindre parole est ma√ģtris√©e, la moindre attitude analys√©e. Tout est strict, codifi√© et semble d√©nu√© de sentiments et de spontan√©it√©. Avec une grande rigueur, l‚Äôauteure analyse finement le r√īle que doit remplir l‚Äôindividu pour r√©pondre avec satisfaction √† ce qu‚Äôon attend de lui, le collectif prenant le pas sur le particulier. Chaque personnage porte un masque de politesse qui tombe √† la premi√®re faille. Un monde bien √©trange mais dont la narratrice a besoin pour rester debout.¬† (E.Ca. et M.-C.A.)