K.O. à Cuba

CUSSAC Camille de

Sa m√®re l‚Äôa appel√© Marcel parce qu‚Äôelle aimait √Čdith Piaf et lui est devenu champion de boxe pour lui faire plaisir. Un grand gars de 100 kg enti√®rement pris en charge par sa coach et des soigneurs. Quand il part √† Cuba pour son prochain combat, il arrive deux jours avant sa coach. Pas pour le tourisme ! Non, les contraintes d‚Äôun sportif de comp√©tition sont incontournables. Mais qui a dit que l‚Äôentra√ģnement physique devait se faire obligatoirement √† l‚Äôint√©rieur ? Il sort dans la rue et fait une √©trange rencontre‚Ķ¬†¬†Une voix off accompagne le boxeur, comme un deuxi√®me personnage dans l‚Äôhistoire : les gants de boxe, partie int√©grante du champion aux multiples m√©dailles, jusqu‚Äôau moment o√Ļ‚Ķ L‚Äôalbum est en partie construit comme une bande dessin√©e. S√©quences d‚Äôimages, parfois m√™me en rafales, plans rapproch√©s, vues panoramiques, tout est minutieusement choisi. Les dessins aux feutres de couleurs vives √©clatent sur les espaces blancs de la page. Ils restituent avec humour les entra√ģnements d‚Äôun boxeur et envoient les signaux d‚Äôun sort plus subi que choisi. Une histoire presque documentaire qui bascule dans une aventure d√©cal√©e, joyeuse et tendre o√Ļ le d√©cor proche d‚Äôun carnet de voyage garde un lien avec la r√©alit√©. (A.-M.R.)