June, l’infiniment bon (Mayam ; 4)

DESBERG Stephen, KOLLER Daniel

& &

 

Diplomate terrien sur Mayam, June se la coule douce. Mais surtout, il voudrait bien rapatrier sur Terre la t√™te du dieu reconstitu√©e dans un pr√©c√©dent √©pisode¬†: il la vendrait bien plus cher que sur Mayam. D’autant plus que le Cartel va peut-√™tre la lui prendre pour rien¬†: les intimidations se succ√®dent, sous la forme de monstres bizarres. Peut-√™tre l’arriv√©e du nouvel ambassadeur terrien va t-elle lui permettre d’arriver √† ses fins ?

Le r√©cit ne se prend pas trop au s√©rieux et prom√®ne le lecteur dans un petit monde de formes √©tranges et inventives, de dr√īles de bestioles lestement croqu√©es et de conqu√™tes sculpturales. Quelques jolis paysages imaginaires √©maillent les pages qui √©voluent entre le classicisme oriental des Mille et une nuits, l’inter-galactique d√©cal√© et l’humour drolatique. Il y a du mouvement, des couleurs, une mise en page dynamique. Tout cela est bien fait : il ne manque que l’√©motion.