Jeux puissants. (Alpha ; 8.)

MYTHIC, JIGOUNOV Iouri

Cette s√©rie est construite en √©pisodes de deux albums et fait √©voluer son h√©ros, Alpha, une sorte de James Bond, dans un monde qui est celui de l’argent, des espions et des luttes de pouvoir au plus haut niveau. Ici, un personnage subalterne de la CIA, pour se mettre en valeur, monte, avec la belle et froide Scala, diverses machinations (faux assassinats, attentats simul√©s‚Ķ) chaque fois d√©jou√©es par son service. Il esp√®re ainsi progresser rapidement vers les sommets de la hi√©rarchie. Ces op√©rations se font au d√©triment de gogos qui sont supprim√©s avec la plus grande indiff√©rence. Alpha, sur la touche tout au long de l’album, s’√©tonne de ces √©v√©nements √† r√©p√©tition, enfin on le charge d’enqu√™ter‚Ķ Tous les ingr√©dients sont l√† pour procurer un bon moment de d√©tente. Le sc√©nario, compr√©hensible et bien ficel√©, alterne les sc√®nes d’action et les moments (l√©g√®rement) bavards de la narration. Les illustrations au r√©alisme tr√®s classique sont soign√©es, les personnages reconnaissables sont mis en sc√®ne dans des d√©cors l√©ch√©s aux couleurs contrast√©es. Le prochain tome qui conclut l’√©pisode sera bienvenu.