Instinct primaire

PETERSEN Pia

Dans cette lettre √† l’amant dont elle est s√©par√©e, une jeune femme s’explique, se justifie. Avec flamme, elle remet en cause le mariage, auquel elle est visc√©ralement oppos√©e, et qu’elle juge d√©pass√© ; elle revendique le choix d’une histoire secr√®te avec un homme mari√©. Elle d√©fend le droit des femmes √† ne pas avoir d’enfant, √† se d√©finir autrement que comme reproductrices. Elle accuse le poids des normes sociales, la peur de la solitude qui sous-tend trop de choix et le refus de la singularit√©. ¬†Apr√®s Le Chien de Don Quichotte (NB juin 2012), Pia Petersen replonge dans un climat introspectif. Au d√©but, s√©duits par la fougue et l’audace de la narratrice, esprit libre, on suit avec plaisir et int√©r√™t sa r√©flexion personnelle et critique sur le couple et la famille, argument√©e de fa√ßon percutante et convaincante. Mais quand, entra√ģn√©e par la douleur et le ressentiment peut-√™tre, elle fait de sa lettre un manifeste anti-femmes, sombrant quelque peu dans la caricature, le message est brouill√©. Dommage ! Ce bref roman reste une lecture originale, susceptible d’ouvrir une fen√™tre dans les habitudes de pens√©e.