Hobboes

CAVALIER Philippe

Raphaël Banes, insignifiant professeur de sciences politiques, piteusement exclu de Cornell University, est chargé par une mystérieuse fondation de retrouver un de ses étudiants qui, avant sa disparition, avait entamé une thèse sur les Hobboes (clochards). Peu à peu, l’ex-professeur est contraint de partager la vie des marginaux sur lesquels il enquête. Il apprend l’existence d’un livre mondialement connu des sans-abri et découvre la puissance démoniaque de cet écrit qui prophétise une guerre menée par les pauvres contre les nantis de nations en déclin. La lutte vient de commencer. Malgré lui, il y participe. Thriller fantastique et puissant roman-fleuve, Hobboes s’ouvre sur le suicide collectif d’un village canadien et s’achève de façon apocalyptique. Philippe Cavalier (Le Marquis d’Orgèves, TIII Jardin des épées, NB juillet-août 2011) donne chair et vie à ses nombreux personnages, issus de contrées et milieux très divers, sans jamais perdre le fil de son récit. Il entremêle les références aux légendes urbaines, aux mythologies celtes et indo-européennes, à la Bible. Alliant critique sociale, altermondialisme, ésotérisme et fantastique, il entraîne son héros malgré lui dans une quête ardue sur fond de fin du monde. Un livre passionnant, extrêmement riche mais exigeant. (E.A. et C.P.)