Histoire des Rois de France : Robert II, fils d’Hugues Capet.

GOBRY Ivan

La dynastie carolingienne se termina dans des querelles de légitimité extrêmement compliquées. Finalement, en 987, les grands vassaux et prélats élirent, comme roi de France, Hugues Capet, duc de Francie. Celui-ci, soucieux d’établir sa lignée, fit sacrer de son vivant son fils aîné, Robert, élève du moine Gerbert, aussi dévot que cultivé. En 996, Hugues mourut laissant sans contestation le trône à ce fils surnommé le Pieux. Mais Robert II eut des problèmes matrimoniaux qui le brouillèrent avec l’Église, il fut même excommunié. Son fils se révolta contre lui avant de lui succéder en 1031, sous le nom de Henri Ier. Des désastres naturels assombrirent son règne, donnant naissance à la légende noire de « l’an mil ».

 

Après Philippe III (N.B. fév. 2005), l’auteur continue son étude savante sur les Rois de France. Extrêmement documenté, ce livre, d’une écriture pourtant vivante, noie le lecteur dans les querelles des féodaux, leurs lignages enchevêtrés et leurs possessions mouvantes. Carte, notices biographiques et tableaux généalogiques complètent l’ouvrage.