Harold

ROBBERECHT Thierry, GOOSSENS Philippe

& &

 

S’imaginant en petit chevalier, Harold s’est retranchĂ© dans son chĂąteau fort imprenable et refuse que ses parents y pĂ©nĂštrent. Comme il entend un enfant pleurer dans les profondeurs, il s’y aventure et dĂ©couvre monstres et fantĂŽmes de ses cauchemars. Une autre porte ouvre sur sa propre chambre et un enfant en pleurs : c’est lui-mĂȘme, affligĂ© par une dispute de ses parents. Mais comme ils sont rĂ©conciliĂ©s, Harold peut retrouver le sourire et courir Ă  leur rencontre. Conclusion : « Maintenant je connais le chemin qui mĂšne au fond de mon coeur ».

La leçon est facile Ă  lire, soulignĂ©e par l’opposition des couleurs sombres et vives et des visages expressifs, et trĂšs dĂ©monstratifs. « Livre-thĂ©rapie », il peut  venir en aide aux enfants qui se replient sur leur chagrin face aux querelles ou Ă  la sĂ©paration des parents.