Halloween

BOISCOMMUN Olivier G.

& & &

 

Dans le décor nocturne mais doré d’un Montmartre désert et pluvieux, une bande d’enfants en costume d’Halloween hantent les rues en quête de bonbons. Sous son masque de cadavre, Asphodèle n’est pourtant pas à la fête. Elle n’a pas encore fait le deuil de son frère. Pourtant, une étrange rencontre lui fera appréhender la mort différemment. Un gentil fantôme tendrement burlesque va bientôt lui arracher un sourire. Ses aphorismes versifiés lui feront comprendre que, malgré la peine, la vie continue.

Un conte d’Halloween à la manière des contes de Noël. L’effrayant devient beau, chaque case est une peinture dont l’ambiance sombre n’est elle aussi qu’un masque, contredite par le texte et par des lueurs d’espérance d’abord infimes, puis prenant corps. On s’attend à une histoire gothique, sinistre et déprimante, et c’est tout le contraire : plein d’espoir, d’humour et de poésie.