Gretel and the Dark

GRANVILLE Eliza

Vienne 1899. Le psychiatre Joseph Breuer recueille une jeune femme bless√©e dans sa maison. Elle pr√©tend √™tre non pas humaine mais une machine parmi d‚Äôautres, revenue pour tuer le Monstre. En parall√®le, quarante ans plus tard, dans l‚ÄôAllemagne nazie, une fillette berc√©e par les l√©gendes racont√©es par sa nurse est brutalement rejet√©e de son monde s√©curis√© dans ce que son p√®re, m√©decin du troisi√®me Reich, appelait avant sa mort le zoo humain‚Ķ¬†Les contes de f√©es qui font peur aident parfois √† survivre. Fable tragique, roman m√©taphorique o√Ļ il est question de sorci√®res et de fours, chaque histoire de cette narration a son propre destin avant de fusionner. Les phrases y acqui√®rent un double sens au fil de la lecture, le r√©el entre en phase avec l‚Äôunivers des contes dont le c√īt√© cruel frappe l‚Äôimaginaire pour mieux le pr√©parer √† affronter le pire. Pour son premier roman, Eliza Granville, dont on sait peu de choses, livre une fiction historique ambitieuse et sombre, aussi attachante que d√©routante. Si le fantastique est parfois trop pr√©sent et les phrases en allemand nombreuses, la richesse de la prose rend prenant ce double r√©cit qui s‚Äôachemine vers une fin commune, surprenante et belle. (Maje et M.Bo.)