Fortuna (Solo chemins tracés ; 1)

MARTIN Oscar, IGLESIAS Alvaro

Moitié chatte, moitié humaine, Fortuna est une adorable petite créature. En voyage avec sa famille, elle tente de comprendre pourquoi son père laisse soigneusement des traces de leur passage tout au long de leur périple. Jusqu’au jour où ils tombent dans une embuscade. Ils sont massacrés par un clan de bestioles immondes… sauf Fortuna. Elle va devoir surmonter la peur de l’inconnu pour retrouver le Grand Père qu’ils avaient quitté. Un nouveau voyage semé d’embûches, qui se transformera vite en parcours initiatique… Oscar Martin explique en préambule que cette BD est un hommage à sa chatte China, qui a partagé sa vie et son affection pendant de longues années. Il en fait l’héroïne d’un roman graphique esthétiquement très soigné dans lequel China–Fortuna découvre, dans un univers de pierres et de glaces, la cruauté de la vie, l’amitié, le courage, et le poids de l’héritage familial. À une époque où l’antispécisme est à la mode, l’auteur prête à son animal fétiche une vraie conscience, et des pensées pseudo philosophiques… qui ne volent pas bien haut. Et attention à ne pas lire cet ouvrage en période de déprime, tant le monde décrit est d’une désolation totale. (A.J. et A.D.)