Firebreak.

STARK Richard

Parker, le truand pr√©f√©r√© de Richard Stark (Backflash, NB juillet 2001) a des soucis. Un tueur a essay√© de le tuer et l‚Äôa pay√© de sa vie. Mais la menace r√īde encore, juste au moment o√Ļ l‚Äôun de ses associ√©s le met sur un super coup : subtiliser des toiles de ma√ģtre bien cach√©es et tr√®s bien d√©fendues. Il est sur les deux fronts. En solo pour r√©gler ses probl√®mes personnels ‚Äď qui lui en veut, avec quels appuis ‚Äď et en √©quipe pour le casse. Pour n‚Äôimporte qui, ce serait ing√©rable, pas pour Parker, qui punit d√©finitivement les m√©chants et, non sans difficult√©, vient √† bout des innombrables obstacles. ¬†Toujours aussi efficace, Richard Stark m√®ne son livre tambour battant : pas de temps mort, beaucoup d‚Äôaction. Son h√©ros joue des muscles mais aussi des neurones pour le plus grand plaisir du lecteur.