Extermination des cloportes

S√ČGUR Philippe

Professeur de lycée, Don Dechine se rêve grand écrivain. Sa femme Betty, enseignante elle aussi, est prête à tout pour l’aider à écrire son best-seller. Pour fuir la ville, les voisins malfaisants, les copropriétaires insupportables et trouver la sérénité propice à la création littéraire, quoi de mieux de se retirer à la campagne. Les voilà plongés dans la jungle de l’immobilier, aussi risquée pour vendre leur appartement que pour dénicher la maison idéale. Un voyage en terre inconnue que Don raconte par le menu. Pas facile quand une colonie de cloportes prend pension dans son champ visuel…

 

¬†¬†Philippe S√©gur (Vacances au pays perdu, NB novembre 2008) reste fid√®le √† son parti pris de d√©rision. Il fait rire de tout, des personnages caricaturaux, des p√©rip√©ties banales du quotidien comme des graves probl√®mes personnels des deux h√©ros, et c‚Äôest assez r√©jouissant. Facile √† lire, ce roman, √† l‚Äôintrigue tr√®s mince mais √©crit dans un style vivant, plein d‚Äôhumour ‚Äď parfois mordant parfois complaisant ‚Äď n‚Äô√©vite pas les r√©p√©titions, les clich√©s et les longueurs. Assez dr√īle au d√©part, l‚Äôexploitation de la m√©canique comique lasse vite. Et le rire devient jaune… (D.A. et M.Bo.)