En territoire Auriaba

LAFARGUE Jérôme

20 octobre 1854, un voilier dérive sur la côte marocaine ; à son bord, seul survivant d’une tuerie, un nourrisson hurlant. Intrigué, Aïmane, qui croise à proximité, monte sur le bateau et découvre aussi un cadavre en qui il reconnaît Bioulbex, un Français qui, dix ans auparavant, l’avait initié au maniement de la voile avant de disparaître. Un siècle et demi plus tard, en Gascogne, le petit Aupwean, orphelin de père, s’enfuit de chez lui. Il est vite retrouvé. Cependant, l’incident lance Archibald, oncle d’Aupwean, et son vieil ami La Serpe dans la traque insolite d’un fugitif recherché depuis des lustres et du loup qui l’accompagne. Dans ce conte onirique, les personnages, discrets et fraternels, en quête d’eux-mêmes, répondent à un appel venu d’ailleurs. Ils « surfent » sur la réalité, poursuivant leur rêve éveillé, celui-ci éclairant celle-là et la rendant plus supportable. Un parcours initiatique au plus près des sensations violentes et contradictoires qui les habitent. L’auteur brouille à l’envi les pistes, jongle avec le fantastique et le merveilleux, car « ce monde-ci est trop petit » et seul notre imaginaire le déploie. Porté par une écriture riche, imagée et poétique, le récit se déroule au sein d’une nature omniprésente, berceau des origines, pour une mise au monde de soi. Roman étrange et original par sa puissance d’évocation. (M.-A.B. et A.-M.D.)