En fugue

NAVARRETE William

Dans les ann√©es quatre-vingt, dans l’√ģle de Cuba, au pass√© d√©construit par la nouvelle id√©ologie communiste, tout n’est que mendicit√©, corruption et d√©sillusion. Les b√Ętiments sont d√©cr√©pits ou en ruine, les √™tres humains perdent leurs rep√®res. La vie nouvelle, rythm√©e par les contraintes politiques, √©volue au son de la musique endiabl√©e des f√™tes. Une m√®re et son fils √©tudiant, issus d’une famille d’entrepreneurs autrefois ais√©e, ont d√©j√† quitt√© leur village natal, berceau des deux dictateurs cubains, Fulgencio Batista et Fidel Castro, et imaginent un nouvel exil d√©finitif.¬†William Navarrete, qui lui m√™me a quitt√© Cuba pour Nice depuis plus de vingt ans, nous initie √† la vie cubaine, √† ses interdits et ses contraintes, dans une narration √©chevel√©e difficile √† suivre. Il d√©peint la tyrannie du r√©gime policier cubain, la violence verbale, une sexualit√© d√©brid√©e. Le caract√®re de la jeunesse insouciante est oppos√© √† celui plus inquiet des anciens. Une construction sans chronologie, de nombreux retours en arri√®re, sans compter les innombrables personnages surgis au d√©tour des pages, d√©routent et estourbissent le lecteur. Seule demeure l‚Äôexub√©rance de la nature cubaine. (C.M. et N.C.D.)