Elliot vient de mars

CHARTRE CĂ©cile

Elliot est malheureux : la jolie Lisa ne s’intĂ©resse pas du tout Ă  lui ! Sa grande soeur lui explique que les garçons venant de Mars et les filles de VĂ©nus, il n’y a rien d’étonnant Ă  cela ; le gamin se dit alors que c’est du cĂŽtĂ© des Martiens qu’il peut trouver de l’aide et comprendre comment plaire Ă  l’indiffĂ©rente. Pas facile ! D’autant qu’à l’école la distinction Mars-VĂ©nus est soudain mise Ă  mal
.

Une histoire loufoque, tissĂ©e d’invraisemblables rencontres Ă  vocation dĂ©monstrative pour montrer, par exemple, que garçons ET filles prĂ©fĂšrent le foot au bel canto et que les Martiens ne sortent pas du frigo. On s’en serait douté  Jusqu’à quel Ăąge ce scĂ©nario peut-il sĂ©duire les jeunes lecteurs ? Le rĂ©cit est alerte mais le choix dĂ©libĂ©rĂ© de la langue parlĂ©e n’apporte pas grand-chose Ă  la lecture. L’objectif de ce roman : dĂ©noncer le clichĂ© de la diffĂ©rence entre garçons et filles, est maladroitement atteint. (M.-J.C. et C.B.)