C’est l’univers qui l’a voulu

KELLY Erin Entrada

Virgile, 11 ans, est tr√®s timide ; il n’a qu’un ami, Gulliver son cochon d’Inde. Harcel√© √† l’√©cole, tout lui semble insurmontable. En secret il s’√©prend de Valencia, une fillette sourde et appareill√©e qu’il n’ose pas aborder. Virgile consulte Kaori, 12 ans, qui a ouvert avec sa petite soeur, Gen, un cabinet de voyance, interdit aux adultes ! Les filles croient au destin. Virgile et Valencia ayant les m√™mes initiales sont faits pour s’entendre… Lorsque Virgile rate un rendez-vous, l’inqui√©tude gagne Kaori, Gen et Valencia, qui partent √† sa recherche.¬†¬†Dans ce roman vivant qui ne manque pas de suspense, l’auteure r√©ussit √† parler sans mi√®vrerie de la diff√©rence dans sa douloureuse complexit√©. Elle brosse de beaux tableaux d’enfants dissemblables, faisant entendre avec empathie les sentiments et les angoisses qui les traversent. Leurs points de vue alternent dans des chapitres courts qui tiennent la chronique de leur existence. On s’attache √† tous les personnages : le timide morne et triste qui ne trouve pas sa place dans une famille extravertie, la sourde en recherche de solitude car rejet√©e par ses camarades, etc. Ce r√©cit √©maill√© de dialogues anim√©s et de l√©gendes philippines, d√©dramatisant et positif, s√©duira les 9-11 ans, m√™me si le happy-end est un peu id√©alis√©. (F.C. et M.-C.D.)