Doubles faces.

PROLONGEAU Hubert

Trentenaire esseul√©, Lebrun fantasme sur une adepte du bronzage int√©gral aper√ßue par la fen√™tre de son train de banlieue. Une mini enqu√™te lui apprend qu’elle a la cuisse l√©g√®re, il s’enhardit et tente sa chance. En vain‚Ķ Une contractuelle, lasse des injures et des passe-droits, punit les contrevenants : de la rayure de carrosserie √† l’incendie de voitures, elle a franchi la ligne blanche. Jusqu’o√Ļ ? Aussi loin que ce couple pris en otage lors d’un cambriolage, qui se laisse aller √† une folie meurtri√®re sur son agresseur. Aussi inadapt√©e est la r√©action de ce bon mari, bon p√®re, apr√®s avoir assist√©, t√©tanis√©, √† un viol sans rien faire. Introduites par des pions de dominos, correspondant au nombre de protagonistes de chaque histoire, ces nouvelles ont pour originalit√© d’avoir toujours un lien de l’une √† l’autre. Elles d√©crivent des vies ordinaires qui d√©rapent tout √† coup dans le drame. Hubert Prolongeau est journaliste, il a √©crit des essais et des romans. Il brosse avec talent et noirceur la peinture d’une soci√©t√© √† la violence banalis√©e.