De sabres et de feu.

TRILLARD Marc

Sous la canicule écrasante, des familles de gitans attendent la mort de leur chef respecté. Après la destruction de leur campement par une inondation, en attendant les maisonnettes promises par le maire du village, ils sont provisoirement installés sur un parking : ce sera la fin de leur vie itinérante. Seuls, un sympathique employé municipal et un médecin s’intéressent à eux. Ils paraissent résignés, jusqu’à l’arrivée d’un fakir avaleur de sabres et cracheur de feu qui ravive leurs instincts sauvages : il a une fille dont le gardien du parc de stationnement tombe amoureux…

 

L‚Äôauteur invite ici √† une plong√©e dans le monde des tziganes en voie de disparition, victime de ses propres instincts d‚Äôerrance, lui attirant la m√©fiance et parfois la haine. Dans un style souvent lyrique, Marc Trillard d√©crit leurs coutumes √©tranges sur lesquelles il parait solidement document√©. D√©j√† dans Campagne derni√®re (NB ao√Ľt-septembre 2001) il montrait les croyances d‚Äôune population indig√®ne pi√©tin√©e au nom de l‚Äôautorit√© coloniale ; dans Le ma√ģtre et la mort (NB novembre 2003), le m√™me ton d√©sesp√©r√© touchait le lecteur.