Danseuse en rouge.

BRAGANCE Anne

Il y a vingt ans, le champion et la danseuse en robe rouge ont eu une brĂšve liaison. Depuis, il a quittĂ© les courts de tennis et Ă©pousĂ© la groupie qui l’admirait ; leur couple n’est pas pire qu’un autre. GrĂące Ă  la tĂ©lĂ©vision, il retrouve trace de la femme en rouge et ils vivent alors une passion charnelle exclusive. Ébloui par cet amour nouveau et merveilleux, il le raconte Ă  sa femme
 Trois personnages, trois voix et trois versions d’une liaison qui rĂ©vĂšlent l’ambiguĂŻtĂ© des sentiments : passion et cruautĂ© de l’amant, jalousie, souffrance de l’Ă©pouse et luciditĂ© distante et manipulatrice de la maĂźtresse.

Anne Bragance avait dĂ©jĂ  dĂ©crit avec force et sobriĂ©tĂ© l’humiliation et la douleur des mal-aimĂ©s dans Le lit (NB janvier 2001). Dans la banalitĂ© voulue de la situation, elle approfondit au travers de ces paroles croisĂ©es sa connaissance des ĂȘtres, leur force et leur fragilitĂ©.