Comme un secret

JADOUL √Čmile, JADOUL √Čmile, PINEUR Catherine

Lucien n’aime pas l’automne : la chute des feuilles, la migration des oiseaux l’attristent. Pour que son arbre n’ait pas froid, le petit gar√ßon enroule des √©charpes autour de son tronc. L’hiver s’√©coule, le P√®re No√ęl passe et tout-√†-coup Lucien entend le chant d’un oiseau, d√©couvre les premi√®res feuilles… Le printemps revient.

 

Le cycle des saisons, de l’automne au printemps, est vu par un petit gar√ßon sensible, attach√© √† l’arbre de son jardin, qu’il dote d’une personnalit√©. Les illustrations juxtaposent les couleurs vives des pulls de Lucien et de son p√®re et un fond sombre et d√©pouill√© de nature en hiver, bross√© √† grands traits de pinceaux ; le contraste int√©rieur chaud/ext√©rieur soumis aux intemp√©ries est bien marqu√©. Si l’on ne voit pas bien ce que vient faire la notion de secret dans l’arriv√©e du printemps, la tendresse du regard et la complicit√© du p√®re et du fils sont touchantes.¬†