Choucroute maudite

FALK Rita

Sanctionn√©, le commissaire Franz Eberhofer doit quitter¬†Munich : il est mut√© dans son village natal Niederkaltenkirchen (Bavi√®re). Il y m√®ne une vie tranquille de c√©libataire entre son p√®re et sa grand-m√®re, promenant son chien Louis II, buvant des bi√®res avec ses copains, le boucher et le plombier du coin. Mais quatre membres de la famille Neuhofer d√©c√®dent accidentellement en quelques jours. Seul survit Hans, le plus jeune fils, qui vend la maison familiale √† un promoteur. Franz flairant une affaire louche, se met en chasse.¬†¬†¬†¬†Cette premi√®re enqu√™te du commissaire Eberhofer a rencontr√© en Allemagne un √©norme succ√®s. Le h√©ros, qui raffole de bi√®re, de saucisses et de choucroute, empot√© aupr√®s des femmes, soumis √† sa ¬ę M√©m√© ¬Ľ sourde qui n‚Äôach√®te qu‚Äô√† prix r√©duit, est une caricature plaisante. Son r√©cit constitue une satire pittoresque de la vie dans un petit village bavarois qui doit ressembler √† celui o√Ļ est n√©e l‚Äôauteur (Tr√®s vite ou jamais, NB juillet-ao√Ľt 2016). Elle croque, par le truchement de son commissaire narrateur, dans une langue tr√®s famili√®re, ce monde qu‚Äôelle conna√ģt bien, ses habitants un peu rustauds, gros mangeurs et gros buveurs. Une pochade picaresque pour amateurs de plats roboratifs. Tout cela est cependant un peu indigeste. (C.P. et M.S.-A.)