Cheik Ilderim (Ben Hur ; 3)

MITTON Jean-Yves

Avant dernier tome d’une adaptation BD de Ben Hur, fidèle, précise, souvent excellente graphiquement. Le roman de Lewis Wallace, écrit en 1880, fit l’objet de deux célèbres adaptations cinématographiques, une muette en noir et blanc en 1926, l’autre en couleurs en 1959. Cet épisode narre les retrouvailles du juif Ben Hur, désormais fils adoptif d’un général romain, avec son ami d’enfance devenu son pire ennemi, le tribun de Jérusalem, Messala. En émerge la figure pittoresque du riche et jouisseur cheik Ilderim, passionné de courses, qui fournit à Ben Hur l’outil de sa vengeance, un fabuleux attelage de chevaux blancs à conduire dans le stade en concurrence avec le quadrige noir de Messala.  La moitié de l’album est consacré à la course fabuleuse, mise en scène dans un dessin réaliste classique touchant la perfection. Dommage que la première moitié soit encombrée de dialogues bavards. Même vaincu, Messala gagne en révélant au vainqueur de la compétition que sa mère et sa soeur sont bien vivantes, mais lépreuses… Rendez-vous au Golgotha !