Central Park.

DURIEUX Christian, CORNETTE Jean-Luc

 À l’occasion de leur premier voyage Ă  New York, Johan Crevette et Yasmina Polaire vont visiter le zoo de Central Park. DĂšs les premiĂšres vignettes, l’atmosphĂšre fantaisiste soulignĂ©e d’un humour lĂ©gĂšrement fantastique attire le lecteur. PlantĂ©s devant la vitre, les deux amoureux admirent la brasse coulĂ©e d’un ours polaire, et lĂ , la logique  bascule : l’animal entreprend une conversation avec Johan et  simultanĂ©ment Yasmina disparaĂźt. Un mur infranchissable enferme Central Park, Johan erre Ă  la recherche de Yasmina.Le lecteur suit l’intrigue, impatient de connaĂźtre la chute choisie. Cauchemar ? Voyage dans un monde parallĂšle? Dans l’au-delĂ  ? HĂ©las, devant le mur qui s’efface aucun indice ne lui est fourni, frustrĂ©, il craint de n’avoir rien compris. AprĂšs le dĂ©but plutĂŽt prometteur – originalitĂ© du scĂ©nario, graphisme intĂ©ressant – , la fin dĂ©cevante laisse une impression d’inachevĂ©.