Bref séjour parmi les hommes.

JESSUA Alain

Sauvagement zĂ©brĂ© de griffures, les yeux Ă©nuclĂ©Ă©s, le corps d’un baigneur est dĂ©couvert sur une plage privĂ©e varoise. C’est celui de Paul, amant inconstant de VĂ©ronique, la jeune propriĂ©taire de la villa. Le capitaine Alberti, chargĂ© de l’enquĂȘte, a connu Paul pour avoir frĂ©quentĂ© lui-mĂȘme ces lieux du temps d’Antoine, le vieux mari de VĂ©ronique, esthĂšte et bon vivant. La propriĂ©tĂ© est Ă©galement habitĂ©e par des animaux, dont une chatte et un corbeau, qui savaient comprendre Antoine et ĂȘtre compris de lui. Rebecca, la chatte, jalouse de VĂ©ronique, et Arthur, le corbeau, observateur amusĂ© et parfois effarĂ© des comportements humains, vouaient Ă  Antoine une affection inconditionnelle. Les conclusions de l’enquĂȘte, incroyables mais les seules possibles, rĂ©vĂšleront des criminels inimaginables.

 

CinĂ©aste, auteur de deux romans, dont Ce sourire-lĂ  (N.B. avr. 2003), Alain Jessua offre ici un plaisant “polar”, bien construit, teintĂ© d’humour, aux personnages intĂ©ressants, Ă©crit d’une plume alerte et prĂ©cise. Son originalitĂ© rĂ©side dans les rapports parfois Ă©nigmatiques entre humains et animaux (apprivoisement et recherche scientifique).