Bombay parade

CHARPENTIER Yves

En qu√™te de son amie sp√©cialiste des rites fun√©raires, il arrive √† Bombay au moment de la f√™te du dieu √©l√©phant Ganesh. Photographe, les foules mis√©rables et exalt√©es, l’ordure et la pollution, les morts et les bless√©s fascinent son objectif et, avec une morbidit√© complaisante, il s’enlise dans la ville monstrueuse, se fond dans les festivals et les bas quartiers, recueille une fillette… et se retrouve en amant-chauffeur d’une vedette de Bollywood, oubliant l’amie vainement recherch√©e dans le Tamil Nadou. T√©moin de la corruption ambiante, il croise des mafieux, s’affilie √† une secte sanguinaire et glisse vers une fin accept√©e, spectaculairement mise en sc√®ne lors du retour annuel¬† de la f√™te de Ganesh.

 

Ce h√©ros aux sombres d√©lectations (La gloire du rapporteur, NB d√©cembre 2003) n’est gu√®re cr√©dible et l’intrigue rebondit au gr√© de hasards qui ne le sont pas davantage. Il reste qu‚ÄôYves Charpentier conna√ģt bien l’Inde et sait en rendre l’univers vertigineux o√Ļ la fatalit√© excuse l’indiff√©rence, o√Ļ la splendeur c√ītoie l’ordure. Malgr√© l’inconsistance romanesque, cette histoire de mort prend dans ce contexte une ampleur inattendue.