Avec Ovide : le plaisir de lire un classique

GARDINI Nicola

Nicola Gardini, professeur de littérature comparée à Oxford, s’est attaché dans ses derniers écrits à célébrer la beauté et la richesse de la littérature latine dont il souligne l’intemporalité. Il consacre une monographie à Ovide, l’un des poètes latins majeurs dont le pouvoir de rayonnement a été considérable dans les lettres et les arts occidentaux, notamment avec Les Métamorphoses. L’immoralité parfaitement assumée de L’Art d’aimer est-elle un motif suffisant pour bannir l’auteur pourtant reconnu ? N’est-ce pas plutôt l’indépendance d’esprit d’Ovide dont le maître mot est « l’incertitude » qui a effrayé Auguste ? Alors que Virgile choisit la veine épique dans L’Enéide pour devenir le thuriféraire du pouvoir, Ovide cultive le registre élégiaque dans Les Tristes et Les Pontiques pour chanter l’instabilité universelle, à la suite d’Héraclite. Un essai littéraire stimulant qui s’appuie sur des citations commentées et qui constitue une introduction érudite à la lecture d’un poète qui inspira Dante et bien d’autres écrivains.  (A.K. et A.-M.D.)