Avec les pires intentions.

PIPERNO Alessandro

L‚Äôauteur met en sc√®ne deux familles de la bourgeoisie romaine apr√®s la seconde guerre mondiale. La famille Sonnino est juive et domin√©e par le grand-p√®re Bepy, h√Ębleur, d√©pensier et fanatique coureur de jupons. Son fils Teo s‚Äôexilera en Isra√ęl tandis que l‚Äôa√ģn√© suivra l‚Äôexemple paternel mais √©pousera une ‚Äúnon juive‚ÄĚ dont il aura deux fils : Daniel (le narrateur du roman) et Lorenzo. La famille Cittadini est domin√©e par le grand-p√®re Nanni, sage et √©conome. Sa r√©ussite financi√®re est √©clatante et suscite l‚Äôenvie des Sonnino. La petite-fille de Nanni, Gaia, fera na√ģtre chez Daniel un amour d√©sesp√©r√© et non partag√©. Ce premier roman d‚ÄôAlessandro Piperno est fortement inspir√© de son exp√©rience personnelle : comme le narrateur, il est n√© d‚Äôun p√®re juif et d‚Äôune m√®re catholique, √©volue dans la bonne bourgeoisie et enseigne √† l‚Äôuniversit√© de Rome. Tr√®s influenc√© par l‚Äôoeuvre de Proust, il en adopte le style avec des phrases extr√™mement longues et une fa√ßon de traduire sa pens√©e en nombreux m√©andres complexes, rachet√©s par une autod√©rision et un humour grin√ßants.