Autonome

NEWITZ Annalee

Nous sommes en 2144, quelque part sur la Terre. Une jeune technicienne, Jack, milite contre la tyrannie des brevets qui rendent les mĂ©dicaments trop chers, inaccessibles aux pauvres. Elle a donc entrepris de les pirater pour les vendre Ă  des prix raisonnables. Elle a en particulier modifiĂ© une pilule, le Zacuity, qui augmente l’intĂ©rĂȘt pour le travail ; mais il s’avĂšre que de nombreux cas de maladies suspectes le mettent en cause. Un robot esclave, Paladin, est lancĂ© Ă  sa poursuite, mais il ne rĂȘve que d’autonomie. D’ailleurs tous les humains sont aussi plus ou moins asservis, et leur libertĂ© devient un enjeu planĂ©taire.  Ce premier roman d’une journaliste amĂ©ricaine, fĂ©rue de science-fiction, est assez dĂ©routant. Ce monde peuplĂ© de robots vraiment humanoĂŻdes est trĂšs dĂ©plaisant, les aventures de la jeune Jack sont trĂšs compliquĂ©es avec un grand nombre de personnages secondaires. Surtout, le dĂ©luge de termes techniques, souvent incomprĂ©hensibles, obscurcissent le rĂ©cit que le lecteur peine Ă  suivre. C’est dommage car l’idĂ©e gĂ©nĂ©rale Ă©tait intĂ©ressante et originale. (D.C. et A.Be.)