Autobiographie d’une esclave.

CRAFTS Hannah

 

&

 

Cette autobiographie relate la vie d‚Äôune mul√Ętresse √©lev√©e au milieu des esclaves d‚Äôune grande propri√©t√© de Virginie, qui ignore tout de ses origines. Intelligente, elle s‚Äôinstruit aupr√®s d‚Äôun vieux couple et s‚Äôenfuit une premi√®re fois avec sa ma√ģtresse. Poursuivie et rattrap√©e, elle est revendue et, apr√®s un s√©jour √† Washington, aboutit dans une plantation de Caroline du Nord. C‚Äôest de l√† qu‚Äôelle s‚Äôenfuira √† nouveau et s‚Äô√©tablira, enfin libre, dans le New Jersey. Acquis en 2001 dans une vente aux ench√®res par Henry Louis Gates, professeur sp√©cialiste des Afro-am√©ricains, ce texte olographe suscite bien des interrogations. Serait-ce le premier livre √©crit par une Noire¬†? Apr√®s une enqu√™te approfondie, Henry Louis Gates a r√©ussi √† dater le r√©cit aux environs de 1850‚Ķ √† retrouver les lieux cit√©s et certains des personnages, mais il n‚Äôa pu authentifier pr√©cis√©ment l‚Äôauteur.

 

Le roman est désuet, parfois invraisemblable et très mélodramatique. L’auteur ne cesse de se référer à des textes de la Bible et aux grands auteurs classiques. Est-ce bien crédible ?