Attirances.

VAN CAUWELAERT Didier

Trois nouvelles se font √©cho l’une, l’autre, √† travers un √©crivain, un peintre, une maison. La premi√®re met en sc√®ne une jeune femme qui semble tout conna√ģtre d’un √©crivain blas√© jusqu’√† lui imposer le sujet de son prochain livre. Dans ¬ę Attirance ¬Ľ une juge d’instruction rend visite dans une √©trange prison √† un peintre accus√© de la disparition de deux jeunes femmes qu’il a peintes. Gr√Ęce √† ce fait-divers sa cote explose. Dans la derni√®re nouvelle, un p√®re de famille emm√®ne les siens camper dans un endroit glauque o√Ļ subsiste seulement une maison qui r√©veille en lui des souvenirs enfouis, lieu d’enfance o√Ļ flotte une pr√©sence.

 

√Ä la limite de l’irrationnel, avec des sc√®nes d√©cal√©es m√™lant pass√© et pr√©sent, l’auteur manipule habilement les fantasmes de d√©sir, d’amour et de mort. Un jeu ambigu, diabolique et secret, que m√®ne avec beaucoup de brio Didier Van Cauwelaert, nouvelle facette de son imaginaire apr√®s le jubilatoire et fascinant √Čvangile de Jimmy (NB d√©cembre 2004).