Art’bracadabra

GARNIER Rapha√ęl

On part du point ¬ę¬†atome de la cr√©ation¬†¬Ľ. Puis vient la ligne pour un trac√© al√©atoire ou d√©fini. Ensuite, la forme s’invente au gr√© de la g√©om√©trie ou de la libert√©. Elle se pare de mati√®re, fluide ou rugueuse, comme un camouflage √©tudi√©. L’outil, indispensable √† l’artiste, module la cr√©ation en l’accentuant ou la r√©duisant √† l’infime. On peut alors lui adjoindre la couleur qui donne une note festive √† l’ensemble. Les contrastes d’ombre et lumi√®re pimentent la cr√©ation en lui donnant du relief. Les volumes compl√®tent la composition, ossature de l’oeuvre structur√©e. Ne pas oublier la perspective , avant de retrouver la ligne de fuite, par une fen√™tre ouverte sur l’infini.¬†¬†¬†Voici un beau livre cartonn√© solide, accessible, au texte p√©tillant et clair, pour une approche de l’art ludique et interactive. Des pages blanches et noires laissent √©clater les lignes color√©es, quand l’inverse leur c√®de la place. Des rabats laissent augurer des techniques diff√©rentes donnant une impression de mati√®re. Ils se d√©plient, se soul√®vent, faisant place √† la surprise d’un pliage ou d’une d√©finition. Des d√©coupes de carton et des feuillets translucides rendent l’ouvrage tr√®s plaisant √† feuilleter. (M.-C.D.)