Archives des enfants perdus

LUISELLI Valeria

Une famille new-yorkaise recompos√©e roule vers le sud-ouest des √Čtats-Unis. Dans ce couple de documentaristes sonores, le p√®re scrute les fant√īmes des Apaches, la m√®re pr√©pare un documentaire sur les enfants r√©fugi√©s ou disparus √† la fronti√®re mexicaine. Leurs enfants, un gar√ßon de dix ans, une fillette de cinq, √©coutent, exhument les documents du coffre arri√®re, observent, s‚Äôinterrogent et vont, douloureusement, entrer dans l‚Äôhistoire.¬†¬†Photos (reproduites en fin de roman), r√©f√©rences culturelles, multiples formes d‚Äôarchives rendent tr√®s vivant et po√©tique le reportage de la m√®re d√©non√ßant les probl√©matiques de notre temps. Le projet personnel du p√®re renvoyant √† de plus anciennes expulsions, divise le couple. Plus narratif et plat, le r√©cit du fils refl√®te la difficult√© √† se construire en ces mondes violents dont une immense phrase unique souligne la vision hallucin√©e. Inclassable, bouleversant, complexe dans sa construction, aux non-dits si pr√©sents, ce roman progresse lentement et raconte la terrible r√©alit√© historique actuelle et pass√©e des √Čtats-Unis. √Ä plusieurs voix, il expose les parcours initiatiques de chaque participant. Celui des enfants qui s‚Äôimpr√®gne en nous, ces enfants victimes, oubli√©s, dont l‚Äôauteure (Raconte-moi la fin, NB juin 2018) restitue la voix et l‚Äôexistence, g√©n√®re une √©motion litt√©raire intense.¬† (A.C. et V.M.)