Vive l’Allemagne !

MINC Alain

À partir du Traité de Verdun (843) et du Saint Empire Romain Germanique et après une comparaison entre la France, État-nation, et de l’Allemagne, peuple-nation cimenté par la langue, les fondements du miracle allemand depuis 1945 sont explicités. À savoir le retour à la démocratie, la réunification de l’Est et de l’Ouest, le développement d’une Allemagne européenne et non d’une Europe allemande. S’ensuivent le rétablissement de l’économie sociale de marché, le consensus social (cogestion), la réduction des déficits publics et le report de l’âge de la retraite à soixante-sept ans. L’auteur conclut « de l’apogée à l’inexorable déclin » en raison de nuages noirs à l’horizon : démographie en chute libre, politique énergétique catastrophique sous l’influence des « Verts », abandon de toute politique d’intervention extérieure et volonté européenne déclinante… Alain Minc soutient, brillamment, ces conclusions paradoxales dont l’avenir entérinera ou non la pertinence. D’ores et déjà, il appartiendrait à la France « d’exercer le magistère tempéré qui lui revient » pour empêcher l’Allemagne de ne devenir qu’une « grosse Suisse ». Cela dit, ce petit livre fourmille d’idées et d’informations qui confirment la subtilité originale de l’essayiste et rendent sa lecture attrayante.