Ville des anges

WOLF Christa

En 1992, la narratrice, √©crivain, quitte l‚Äôex-RDA pour Los Angeles, avec une bourse, pour un s√©jour de neuf mois ; son amie Emma lui a laiss√©, √† sa mort, la correspondance re√ßue d‚Äôune certaine L., √©migr√©e juive, qu‚Äôelle cherche √† conna√ģtre. Ce s√©jour lui permet de mettre de la distance avec les nombreuses attaques de la presse de son pays ; elle est accus√©e d‚Äôavoir coop√©r√© avec la Stasi, qui pourtant la surveillait aussi. Elle retrouve √©galement la trace de personnalit√©s qui s’√©taientrefugi√©es dans la Ville des Anges : Brecht, Thomas Mann‚Ķ¬†C‚Äôest le dernier roman de Christa Wolf, d√©c√©d√©e en 2011, auteur allemande aux nombreux √©crits (Aucun lieu Nulle part et neuf autres r√©cits, NB avril 2009). Cet ouvrage autobiographique, aux allures de journal au ton grave, alterne des sc√®nes observ√©es de la vie am√©ricaine et de sa vie quotidienne, des conversations avec des intellectuels, avec un retour sur sa vie et son engagement communiste, ainsi que sur son √©criture. Avec honn√™tet√© et lucidit√©, elle ne se renie pas et essaie de comprendre l‚Äô√©chec de l‚Äôexp√©rience de son pays aim√©. Ce roman est un t√©moignage int√©ressant et un peu aride sur l‚ÄôAllemagne de l‚ÄôEst de la seconde moiti√© du XXe si√®cle.