Victor tombe-dedans chez les Trois Mousquetaires

MINVILLE BenoĂźt

Victor a un super pouvoir, celui de tomber dans les histoires, aussi bien celles qu’il se raconte que celles qu’il lit. Mais ce fabuleux pouvoir de l’imagination lui vaut des expĂ©riences souvent bien pĂ©rilleuses. Cette fois-ci en lisant le livre de son frĂšre, Les trois mousquetaires, il se retrouve au milieu de leurs aventures. Il vit leur folle Ă©quipĂ©e, bousculĂ©e par d’Ă©tranges imprĂ©vus. Car le frĂšre de Victor s’amuse Ă  griffonner les pages du roman et modifie le dĂ©roulement de l’histoire. Cette plongĂ©e inventive dans un classique donne une lecture loufoque, dĂ©jantĂ©e, oĂč les aventures se dĂ©roulent Ă  un rythme d’enfer, Victor ne manquant pas d’imagination et d’enthousiasme ; Alexandre Dumas, inspirateur de quelques grands moments du scĂ©nario, non plus. La typographie aĂ©rĂ©e et le vocabulaire courant mettent le cĂ©lĂšbre roman Ă  la portĂ©e des plus jeunes, d’autant qu’il est condensĂ© et Ă©maillĂ© d’Ă©changes avec la famille de Victor. Il est Ă©galement illustrĂ© de jolies images en noir et blanc au trait et au lavis.