Vert. Une histoire dans la jungle

KIEHL Stéphane

Repartir Ă  zĂ©ro. C’est la dĂ©cision prise par un pĂšre sans travail, dont la femme est morte trop jeune. Avec ses trois filles, ils quittent le Nord pour l’aventure : entrer dans le vert de la jungle et reconstruire une vie. Seuls au dĂ©but, ils sont rejoints par d’autres personnes venues du Nord. On abat des arbres, un village grandit, une Ă©cole rĂ©unit les enfants. Les animaux s’éloignent. Un seul danger menace au loin, le grand carnivore.  RacontĂ©e par l’une des trois soeurs, l’histoire a le ton d’un simple reportage. L’image dit l’essentiel. La jungle oĂč il faut chercher le pĂšre et ses trois filles. Tout est vert, d’un vert sombre mĂȘlĂ© de noir car la lumiĂšre ne filtre pas. Le jeu graphique consiste Ă  faire ressentir la progression des habitations et le recul de la vĂ©gĂ©tation avec de plus en plus de blanc laissĂ© sur la page. Le suspense est maintenu par la menace du « grand carnivore » dont la brĂšve apparition rĂ©vĂšle Ă  la fin ce qui reste de nature sauvage pour des animaux qui Ă©taient souverains dans leur milieu naturel. Qui doit avoir peur de qui ? L’album invite Ă  une rĂ©flexion sur les rapports de l’homme et de la nature. Sa dimension artistique fascine et plonge  au coeur du problĂšme. (A.-M.R.)