Vert-de-gris

KERR Philip

Bertie Gunther fuyant Cuba pour Ha√Įti en 1954 est captur√© par les Am√©ricains. Ils veulent l‚Äôutiliser pour enlever Mielke, un haut responsable de la Stasi, et leurs m√©thodes sont brutales, haineuses, que ce soit √† Guantanamo, √† New York ou en Allemagne. Ils veulent tout conna√ģtre du pass√© de leur prisonnier, autrefois policier berlinois, contraint de rassembler ses souvenirs : Berlin en 1931, la France et l‚ÄôAllemagne en 1940, Minsk en 1941, la d√©faite et les camps sovi√©tiques en 1945-46. Le d√©nouement de l‚Äôaffaire se d√©roule dans l‚Äôatmosph√®re trouble des services secrets √† Berlin Ouest.¬†Philip Kerr continue √† exploiter avec talent les aventures de son h√©ros r√©current. Cuba n‚Äô√©tait pour celui-ci qu‚Äôune √©tape apr√®s son s√©jour en Argentine (Une douce flamme, NB septembre 2010). Son histoire est un aper√ßu du destin des quelques Allemands emport√©s malgr√© eux dans la trag√©die, ballot√©s entre patriotisme et d√©go√Ľt du nazisme, oblig√©s de se compromettre pour survivre, et contraints de frayer avec de sinistres individus. √Čcrit avec clart√© en d√©pit des m√©andres d‚Äô√©pisodes √©voqu√©s par touches d√©sordonn√©es, avec une pointe de romantisme qui att√©nue √† bon escient la brutalit√© des √©v√©nements, le livre est instructif, passionnant.