Une mer de cadavres (Isabellae ; 2)

RAULE, GABOR

Japon 1192. Fille d’une sorci√®re irlandaise et d’un valeureux samoura√Į , Isabellae a h√©rit√© des deux :¬† cheveux roux, pouvoirs noirs et parfaite ma√ģtrise du sabre. Sur la nef d‚Äôun intriguant capitaine elle s‚Äôest faite garde du corps du peintre Ma√ģtre Yuan avec pour seul but : retrouver sa soeur disparue depuis sept ans, cens√©e se trouver sur un autre bateau parti dans la m√™me direction une semaine auparavant. Embarqu√©s avec elle, Masshirooi, qu‚Äôelle ne laisse pas indiff√©rent, l‚Äôadolescent Jinku et‚Ķle fant√īme de son p√®re ; tous vont conna√ģtre une ‚Äúcroisi√®re‚ÄĚ sanglante.

 

Cette s√©rie de genre se d√©roule dans un Japon m√©di√©val en proie √† la haine de son voisin chinois.¬† L‚Äôambiance dramatique, pesante, violente voire carr√©ment morbide est cr√©√©e par des fonds noirs ou des tonalit√©s quasi monochromiques. Le r√©cit est entrem√™l√© de flashbacks sur Isabellae et sa famille. Le sc√©nario, ax√© sur le visuel, fait la part belle aux combats √©piques, √† la gestuelle chor√©graphique o√Ļ virevoltent t√™tes et membres tranch√©s dans des √©claboussures de sang impressionnantes. Du coup l‚Äôintrigue avance peu. L‚Äôirruption de l‚Äô√©pisode des morts-vivants, plus r√©alistes que nature (¬†!) interrompt efficacement cet esp√®ce de huis clos exclusivement situ√©e sur la jonque du capitaine.