Un petit coin de paradis

MINC Alain

Européens, cessons de nous déprécier ! Qu’il s’agisse des libertés, de la laïcité, de la pratique de la démocratie, de la richesse, de l’écologie, de la générosité à l’égard des pays émergents, nous sommes en haut de l’échelle mondiale. Les États-Unis, prompts à l’autosatisfaction, n’atteignent pas nos résultats. Ils se détournent de nous, occupés qu’ils sont par les grandes puissances montantes, la Chine et l’Inde si éloignées de nos valeurs. De plus en plus isolés, nous devons défendre notre modèle. Il a déjà permis au monde de progresser, il restera la référence. Mais il faudra pour cela protéger notre industrie, regrouper nos grandes universités, maîtriser notre démographie. Yes, we can !

 

Alain Minc affectionne les pronostics vigoureux (Dix jours qui ébranleront le monde, NB mai 2009). Ainsi résumée, son analyse peut sembler rapide, elle est cependant bien étayée de chiffres – que l’on espère exacts –, illustrée de faits. Lenteurs, écueils, blocages sont pris en compte. Tonique sinon entièrement convaincant, ce petit livre proclame une vérité dont on n’a peut-être pas assez conscience : l’herbe du reste du globe n’est pas si verte, il fait meilleur vivre dans notre petit coin de paradis.