Un gros rat dans ma maison

BUDDE Nadia

Chaque jour, l’homme trouve sur son paillasson un gros rat blond, qui se glisse dans sa maison sans y √™tre invit√©. Sans g√™ne, il s’asseoit dans son fauteuil, s’allonge sur son canap√©, boulotte le contenu de son frigo, squatte sa baignoire, lit par-dessus son √©paule‚Ķ Il le suit m√™me en pique-nique, et rameute des copains ! Impossible d’√™tre tranquille, l’homme en a vraiment assez. Mais le jour o√Ļ le rat n’est pas l√†, il prend conscience qu’il lui manque.¬†Le g√™neur qui, apr√®s avoir ruin√© la tranquillit√© d’une personne, devient son indispensable ami, est un th√®me en passe de devenir un classique. Cette version, bien qu’improbable au niveau du d√©nouement tant l’√©norme rat a d√©vast√© la maison de l’homme -c’est presque du masochisme de le regretter!- ne manque pas d’atouts. Elle d√©cline l’envahissement du rat jusqu’√† l’absurde, faisant preuve d’une r√©jouissante inventivit√©. L’illustration, un brin cradingue, sans effort d’esth√©tique, se marie bien avec l’absence de mani√®res du rat, √† la touche impayable. Le texte, en deux phrases qui riment, rajoute une note d’humour suppl√©mentaire √† chaque image. R√©jouissant. (M.D.)